Sélection spectacles Paris Le Malade imaginaire Théâtre Amandiers
(c) Philippe Chancel
Spectacles expos

Le Malade imaginaire ou le silence de Molière

Reprise de la fameuse mise en scène d'Authur Nauzyciel. Dans une scénographie élégante, le spectateur distancié est aussi observateur de la création de l'œuvre et de l'histoire personnelle de Molière.

26/1/2024
-
9/2/2024
-
Théâtre Nanterre-Amandiers

D'après Le Malade imaginaire de Molière et Le Silence de Molière de Giovanni Macchia

Arthur Nauzyciel mise en scène et adaptation
Avec Hinda Abdelaoui, Aymen Bouchou, Valentin Clabault, Maxime Crochard, Arthur Nauzyciel, Laurent Poitrenaux, Arthur Rémi, Raphaëlle Rousseau, Salomé Scotto, Catherine Vuillez

Arthur Nauzyciel reprend La Malade imaginaire aux Amandiers

  • Reprise du spectacle audacieux d'Arthur Nauzyciel créé en 1999
  • Un dialogue entre la célèbre comédie de Molière et l'histoire personnelle de l'auteur
  • Du théâtre dans le théâtre, comme si l'on assistait à une répétition dirigée par Molière lui-même
  • Au-delà de la comédie, une réflexion sur la création artistique, la transmission et la mémoire
  • Arthur Nauzyciel, l'un des metteurs en scène les plus intéressants de notre époque
  • Des acteurs confirmés aux côtés de jeunes comédiens talentueux de l'Ecole du Théâtre National de Bretagne

L'intrigue

Dans la célèbre comédie de Molière, Argan est en parfaite santé mais se croit toujours très malade. Veuf, il est remarié à Beline qui n’attend en réalité que la mort de son mari pour hériter. Ses deux médecins, Monsieur Diafoirus et Monsieur Purgon, profitent de sa crédulité et lui procurent médicaments et soins quotidiens. Pour mieux se protéger de la maladie, Argan veut marier sa fille Angélique à un médecin. Mais celle-ci aime Cléante et demande l’aide de la servante Toinette

Dans sa dernière pièce qui le vit mourir sur scène, Molière crée le rôle de Louison. Il est destiné à sa jeune fille de huit ans, Esprit-Madeleine Poquelin. Souhaite-elle une destinée tracée par la gloire immortelle de son père? Jamais elle n’acceptera ce rôle. Esprit-Madelaine choisit une vie en retrait, de laquelle on ne connait que son silence. Elle fuit la lumière, peut-être à la recherche de liberté, d’une identité propre qu’on ne lui aurait pas imposée. Car Esprit-Madeleine fut exposée très jeune aux calomnies prétendant qu’elle était le fruit d’un mariage incestueux, que sa mère était en réalité la fille du dramaturge.

Un dialogue audacieux entre la comédie de Molière et l'histoire personnelle de l'écrivain

En 1999, Arthur Nauzyciel crée à Lorient ce spectacle devenu anthologique qui mélange la comédie de Molière et les confidences imaginaires de sa fille à partir du roman Le Silence de Molière écrit en 1975 par Giovanni Macchia (1912-2001). L'éminent spécialiste de la littérature française a toujours été fasciné par la fille unique de Molière. Dans ce roman, il imagine un entretien dans lequel elle livre ses confidences et ses secrets. Dans une scénographie élégante, les comédiens évoluent dans un espace cloisonné par de fins voilages, presque comme une mise en abyme du théâtre dans le théâtre. Les jeunes comédiens sur scène échangent avec les comédiens plus âgés campés dans le haut de la salle. Esprit-Madeleine, bouleversante, défend ses choix de vie dans une discussion âpre avec un Argan qui la juge du haut des marches. Ce n'est plus une comédie ordinaire qui se déroule sous nos yeux, mais aussi un drâme, celui d'une famille et des affres de la création.

" Un monde où le passé hante le présent et l’art tente de réparer les blessures du réel. " Arthur Nauzyciel

Une histoire de transmission, de mémoire et de vie

Inspiré de la Commedia dell’arte, Le Malade imaginaire est présenté en 1673. L’auteur, souffrant, meurt après la quatrième représentation de son spectacle. Si Molière s’attaque aux médecins dans leur maladresse et leur manque de compassion, il écrit surtout une satire de la peur de la mort. Le rire permet toutefois de conjurer le mauvais sort, et suggère que l’amour de la vie est plus fort que tout. En confrontant les confidences imaginaires d'Esprit-Madeleine au destin d'Argan, la mise en scène d'Arthur Nauzyciel éclaire d’une lueur intime la dernière pièce de Molière. La fille unique de Molière y dévoile pourquoi elle récuse sa famille, son père et son nom. On s'interroge sur ce que le monument de la littérature française a voulu transmettre à sa fille, sur la relation qu'il entretenait avec elle et plus généralement sur le processus de création d'un génie vieillissant.

Arthur Nauzyciel

Acteur et metteur en scène, Arthur Nauzyciel dirige le Théâtre National de Bretagne depuis 2017. C'est un habitué des grandes scènes françaises comme l'Odéon, la Colline ou encore le Festival d'Avignon. Sa culture anglo-saxonne l'amène à travailler souvent à l'étranger, notamment aux Etats-Unis, mais aussi en Irlande, en Islande, en Corée... Il travaille également pour la danse et l’opéra. Vingt-quatre ans après sa première mise en scène, Arthur Nauzyciel recrée ce spectacle avec deux comédiens complices de l’origine, Laurent Poitrenaux et Catherine Vuillez, et sept jeunes acteurs et actrices issus de l'Ecole du Théâtre National de Bretagne.

Notre avis

On joue le jeu à fond de cette version distanciée qui culmine dans une scène étonnante, celle où Argan feint d'être mort pour voir la réaction de sa femme Béline et de sa fille Angélique. Béline joue la femme cupide avide des richesses de son mari, mais l'actrice qui joue Béline cache ses larmes sincères. Angélique joue la fille éplorée, mais l'actrice qui joue Angélique garde son calme. Angélique, Béline et Toinette se tiennent par la main... On aurait aimé que les confidences d'Esprit-Madeleine soient distillées tout au long de la pièce plutòt que dans un bloc qui en rompt brutalement le déroulement. L'humour maîtrisé pendant la première partie devient un peu plus épais lorsque la comédie reprend. Mais on garde en mémoire un Malade imaginaire comme on ne l'avait jamais compris.

-
Théâtre Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo Picasso 92000 Nanterre
Mardi et mercredi à 19 h 30, jeudi et vendredi à 20 h 30, samedi à 18 h, dimanche à 15 h
Photos Philippe Chancel
Auteur
Meilleurs spectacles expositions théâtre musée sortir à Paris